L' Réseau africain des Jeunes Leaders pour la Paix et le Développement Durable (ANYL4PSD) est une plate-forme basée sur les principes du volontariat, solidarité, le bien commun et la dignité humaine. La Mission est de mettre l'accent sur les sources d'inspiration et le potentiel de la culture, des ressources naturelles et humaines, y compris les jeunes, pour identifier les voies d'actions concrètes pour construire la paix, comprise comme la pierre angulaire de l'endogène et de développement durable.
Notre vision est de contribuer de manière décisive à l'émergence de la classe jeune, son positionnement et sa participation effective dans les politiques publiques. L'ambition du Réseau Africain des Jeunes Leaders pour la Paix et le Développement Durable est d'élargir l'espace public pour plus économique, social, culturel et politique de l'expression dans le but de développer une masse critique de jeunes Africains avec de grandes compétences dans la coopération sociale et la participation du public, capable d'adopter des attitudes et des comportements pour construire une région où la paix et les Objectifs de Développement Durable sont perpétuées, les conflits banni de façon permanente, où les conditions pour le développement durable sont fermement établies et où le respect de l'environnement, le leadership et la lutte contre la corruption d'enrichir la citoyenneté Africaine.

 

Dans l'UNCCD et la Sendai Cadre nous militons pour l'augmentation de la jeunesse et des personnes vulnérables implication dans la lutte contre la sécheresse, la dégradation des terres et la désertification et la Réduction des Risques de Catastrophe. L'2030 Agenda pour le Développement Durable, l'organisation des Nations Unies de lutte contre la Corruption Convention, et de l'organisation des Nations Unies Résolution du Conseil de Sécurité 2250 expressément reconnaître et répondre aux besoins, des avantages potentiels et les expériences des jeunes et à soutenir le travail de jeunes artisans du changement.

Nous nous engageons à:

  • Valoriser la contribution de la culture Africaine au dialogue et à la réconciliation;
  • Renforcer la relation entre l'éducation et de la culture pour la construction d'une éducation de qualité et des cours de formation à la culture de la paix;
  • Promouvoir les droits de l'homme et de sensibiliser sur les questions de migration;
  • Promouvoir l'universel agenda pour le développement durable;
  • Promouvoir l'engagement, l'intégration socio-économique des jeunes et la lutte contre la corruption;
  • Le développement de l'économie verte, la création d'emplois pour les jeunes, de la coopération et de la diplomatie scientifique pour le partage des ressources transfrontalières;
  • Promouvoir la participation des peuples autochtones dans les questions liées à la paix et au développement durable;
  • Valoriser le rôle des femmes dans la société Africaine en tant que gardiens des valeurs et de la promotion de l'égalité des sexes chez les jeunes;
  • Créer un Continental et Durable, le Mouvement pour la Paix et le Développement Durable, capables de mobiliser des États Africains, le secteur privé, des artistes Africains et les dirigeants, les organisations internationales et les acteurs du développement;
  • Sensibiliser le public et de sensibilisation des jeunes, en particulier, des risques de catastrophe, leur civique, patriotique et un engagement volontaire dans la lutte contre toutes les formes de sécurité et les menaces environnementales.
  • Promouvoir l'augmentation de la jeunesse, des femmes et des personnes vulnérables, la participation à la Gestion Durable des Terres et de la lutte contre la Sécheresse, la Dégradation des Terres et la Désertification.

LES JEUNES DE CONSOLIDATION DE LA PAIX ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Les jeunes, acteurs majeurs dans la construction de la paix et du développement durable.

Limitée économique, sociale et politique des possibilités font partie des facteurs les plus importants qui conduisent les jeunes à participer à des conflits armés et de l'environnement les activités de destruction. Cependant, il est important de rappeler que cela ne reflète pas la majorité des jeunes, et que beaucoup de jeunes pour la paix et le développement durable. Les jeunes doivent être en mesure de façonner leur avenir à travers la participation dans les domaines qui les concernent et doivent avoir accès à une éducation de qualité et des opportunités. D'autre part, la résilience des jeunes gens, les pressions sociales et politiques doivent être pris en compte et soutenus.

Aujourd'hui, plus de la moitié de la population de l'Afrique (60%) est âgée de moins de 35 ans d'âge. Parmi ceux-ci, plus de deux cents millions de jeunes dans le groupe d'âge des 15-35 ans. L'afrique n'a jamais eu autant de jeunes gens avant. Globalement, une proportion importante de ces jeunes gens vivent avec leur communauté dans des conditions précaires et sont exposés à la sécheresse, la dégradation des terres et la désertification.

Une population jeune, fournit une opportunité pour l'innovation, le développement et la croissance économique, mais les jeunes d'aujourd'hui sont confrontés à la violence, les conflits armés, la sécheresse, la corruption, les catastrophes naturelles et le changement climatique. Une vision binaire des jeunes auteurs de violence; Ou que les victimes soient protégées est très commun. ANYL4PSD plaide en faveur d'un autre point de vue: que les jeunes sont des agents de changement positifs et militantes pour la paix et le développement durable. Le rôle positif que les jeunes jouent dans la transformation de notre monde doit être reconnu. Cette reconnaissance doit prendre en compte la corrélation entre la justice sociale, du développement durable, des droits de l'homme et de la paix; Omniprésent de corrélation dans la vie des jeunes. Que les acteurs et les (futurs) dirigeants, l'inclusion des jeunes dans les processus de paix et la gestion durable des terres (GDT) veille à ce que cette catégorie de la société est équipée d'apporter une contribution positive aux Objectifs de Développement Durable.

LA PARTICIPATION EST ESSENTIELLE

À l'heure actuelle, la motivation pour impliquer les jeunes dans la paix et le développement durable se pose principalement à partir de la perception qu'ont les jeunes gens comme des menaces potentielles ou les victimes plutôt que par un désir de les considérer comme des partenaires égaux ou des porteurs de solutions. Les décideurs ont également tendance à parler de la jeunesse plutôt que de travailler avec les jeunes. Afin d'assurer la participation effective des jeunes à la paix et aux processus de développement durable et de fournir des forums pour eux, l'avenir de notre pays, de l'infrastructure et les institutions doivent reconnaître leurs besoins et de leurs aspirations.

Assurer la participation active, systématique et d'une réelle participation des jeunes dans les questions de paix et de développement durable est une démographique et de l'impératif démocratique. C'est aussi un moyen de prévenir les conflits et les catastrophes. Plusieurs études montrent que l'exclusion sociale est un facteur important de conflit et de sous-bois. En outre, la participation dans les processus de décision encourage les jeunes de la résilience aux pressions sociales, et ainsi de leur donner un sentiment d'appartenance.

La participation des jeunes femmes et des hommes dans la construction de la paix et du développement durable a été étudié de très peu. Leur contribution et le potentiel qui sont les clés d'un durable et inclusive, et de la paix, ainsi qu'à la stabilité et à la prospérité économique, doit être valorisé, reconnu et soutenu. L'inclusion des jeunes a une influence sur la vie sociale, économique et politique, secteurs, à plusieurs niveaux.

Nous devons faire un changement. De la distraction à l'interaction, à partir de passif partenariats participative de partenariat. Ce changement doit modifier la perception de la jeunesse comme une source de conflit et de créer une vision de la jeunesse en tant que ressources pour la paix et le développement durable. Ce changement doit se transformer de consultation pour une réelle participation. Les jeunes doivent être inclus entre la paix et les partenaires au développement.

fr_FR