Viewing 1 post (of 1 total)
  • Author
    Posts
  • #3760
    Faustin
    Participant

    Impact de la pollution des eaux Lac Kivu par les emballages non biodégradables sur le réchauffement climatique dans la ville de Goma en RDCongo

    En effet, Le climat de la ville de Goma se réchauffe de plus en plus, car selon l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG), de 1977 à 2017 la Ville de Goma a connu une augmentation de 2 degré Celsius. La pollution des eaux du Lac Kivu par les emballages non biodégradables contribuerait dans une large mesure à ce réchauffement climatique. Le Lac Kivu est le moyen que les habitants de la ville de Goma utilisent pour ce rendre dans la ville voisine de Bukavu et vice versa. Et tout au long du voyage, les voyageurs jettent les emballages plastiques dans le lac. A cela s’ajoute les emballages en plastiques qui sont emportés dans le lac Kivu par les eaux de ruissellement, parce que jusque là, il n’ y a pas le mécanisme des de recyclages des emballages nonbiodégradables dans la ville de Goma . Une fois dans l’eau, ces emballages plastiques se décomposent l’effet des agents physicochimiques, notamment les sels dissouts dans l’eau, l’eau et les ultraviolet et ainsi il ya libérations des substances dans la grande partie sont toxiques qui étaient utilisé dans la fabrication des ces emballages et dont les algues s’en imprègnent, menaçant ainsi ces algues et pourtant les algues produisent à 60% l’oxygènes sur la plan mondiale. Donc pour lutter contre les réchauffements climatiques, on doit lutter contre la pollution des eaux par les emballages nonbiodégradables et par toute autre pollution qui détruisent les algues, les premiers producteurs de l’oxygène.
    Par Nyebone Faustin
    Le Directeur Exécutif National AICED, Point Focal de l’ANYL4PSD/ND4NP en RDCongo
    Contact : Tél : +243 997 700 920,
    Mail : nyebonefaustin@gmail.com, aicedrdc@gmail.com

Viewing 1 post (of 1 total)
  • You must be logged in to reply to this topic.
en_GB