Assessment of the management of hospital liquid waste: Case of wastewater from the University Hospital Center of Yaoundé

Author: MBOG MBOG Severin

ABSTRACT
The overall objective of this study was to evaluate efficiency of wastewater management of wastewater and of the Yaounde University Hospital Centre (UHC).
Tests were conducted from December 2012 to March 2013 at the scale of a pilot plant built the old treatment plant wastewater Hospital of the University of Yaounde I now abandoned in order to study the effectiveness of two natural treatment systems sewage treatment series consists of a series of planted filter and lagoons. Two hydraulic loads, respectively 3 l / d and 5 l / d have been tested with each repetition. While for the lagoon system, two retention time were studied. The wastewater was collected in the different compartments of the system, kept chilled in ice and brought back to the laboratory for monitoring bacteriological and physicochemical parameters according to standard protocols.
The results show that untreated sewage from the UHC (entry system) has high levelsof physical and chemical pollution (CND, MY, NO ₃ ˉ, NH ₄⁺, PO ₄ ³ ˉ, COD and BOD5) and bacteriological (CF and SF) pollution. The purification results obtained after the implementation of a pilot plant has shown a reduction of the parameters of the above elucidated pollution rates.
The untreated sewage UHC present an environmental and health risk due to high physicochemical and bacteriological pollutants concentrations. This system is efficient because of reductions achieved, but some pollution parameter to the outputs (DBO₅ and DCO) are greater than the discharge standards of MINEPDED. An additional treatment is required for refining treatment and ensuring environmental safety.

Keywords: Wastewater, treatment system, performances, CHU.

RESUME
L’objectif général de ce travail est d’évaluer l’efficacité du système de gestion des eaux usées du Centre Hospitalier et Universitaire (C.H.U) de Yaoundé.
Des essais ont été conduits de décembre 2012 à mars 2013 à l’échelle d’une station pilote construite à l’ancienne station de traitement des eaux usées de CHU de l’Université de Yaoundé I aujourd’hui à l’abandon dans le but d’étudier l’efficacité du traitement de deux systèmes naturels de traitement des eaux usées en série constitué d’une série de filtre planté et de lagunage. Deux charges hydrauliques, respectivement 3 l/j et 5 l/j ont été testé avec chacune une répétition. Tandis que pour le système de lagunage, deux temps de rétention ont été étudiés. Les eaux usées ont été prélevées dans les différents compartiments du système, conservées en glacière réfrigérées et ramenées en laboratoire pour le suivi des paramètres physicochimiques et bactériologiques suivant les protocoles standards.
Les résultats obtenus montrent que les eaux usées non traitées issues du CHU (entrée du système) présentent des fortes teneurs en pollution physicochimique (CND, MES, NO₃ˉ, NH₄⁺, PO₄³ˉ, DCO et DBO5) et bactériologique (CF et SF). Les performances épuratoires obtenues après la mise en place d’une station pilote a permis de montrer un taux d’abattement des paramètres de la pollution sus élucidés.
Les eaux usées non traitées du CHU présentent un risque environnemental et sanitaire en raison des concentrations élevées en polluants physicochimiques et bactériologiques. Ce système est efficient en raison des abattements obtenus, mais certains paramètres de pollutions aux sorties (DBO₅ et DCO) sont supérieures aux normes de rejet du MINEPDED. Un traitement supplémentaire s’impose pour un affinage du traitement garantissant une sécurité environnementale et sanitaire.

Mots clés: Eaux usées, station d’épuration, performances, CHU.

Download Full Version (PDF)