Evaluation of the implementation of the concept of WASH (Water Sanitation and Hygiene) in schools: Case of some high schools in the city of Yaoundé

Author: NDENGUE GERMAIN Dieudonné

Abstract
In developing countries, when the objectives related to the WASH concept are attained the number of school days lost per year is estimated to be 1, 9 billion days. In the absence of water supply infrastructures, hand washing equipment and toilets in good states, diseases develop and spread rapidly, scholar milieu becomes a highly risky place for students and teachers. Research works done in some high schools in the town and Yaoundé permitted us to check the presence of the construction of these infrastructures. To achieve our objectives, we went to the field in the months of November 2015 and January 2016 permitted us to achieve discussion with 283 actors of WASH in the scholar milieu to make direct observation at last they permitted us to collect water and to evaluate their quality in the lab.
Results obtained shows that students are average per hall are 91, the ratio person/point of water are between 786 and 3826, a bacterial contamination of water between 9 and 344 UCF/ 100 ml. We obtained the ratio person/ latrine toilet is in between 171 and 1250, the teachers have no training, no didactics in WASH domain. At the end of this study, it results that many efforts must be done to ameliorate the WASH in our secondary schools.
Keys Word: Government highs school of Yaoundé, WASH.

Résumé
Dans les pays en développement quand les objectifs liés au concept WASH ne sont pas atteints, le nombre de jours d’école perdus par an est estimé à 1,9 milliard. En absence d’infrastructures d’approvisionnement en eau, de dispositif de lavage des mains et de toilettes en bon état, les maladies se développent et se propagent rapidement, le milieu scolaire devient un espace à haut risque pour les élèves et les enseignants. Le travail de recherche mené dans quelques lycées de la ville de Yaoundé a permis de vérifier l’opérationnalisation de la construction de ces infrastructures. Pour atteindre nos objectifs, les descentes sur le terrain entre les mois de Novembre 2015 et de Janvier 2016 ont permis de réaliser des entretiens avec 283 acteurs du WASH en milieu scolaire, de faire des observations directes.
Enfin elles ont permis de prélever les eaux et d’évaluer leurs qualités en laboratoire.
Les résultats obtenus montrent que la moyenne d’élèves par salle de classe est de 91, les ratios personnes/point d’eau sont compris entre 786 et 3826. En terme de qualité des eaux, une forte contamination bactériologiques des eaux allant de 9 à 344 UCF/100 ml. On a obtenu des ratios personnes/cabine latrine compris entre 171 et 1250, les enseignant n’ont ni formation, ni matériel didactique dans le domaine du WASH. Au terme de cette étude il ressort que plusieurs efforts devraient encore être menés pour améliorer le WASH dans nos lycées.
Mot clés : Lycées de la ville de Yaoundé, WASH.